Concours pour le financement d’un stage

Appel à candidatures étudiant.e.s en maîtrise et doctorat – bourses de stage sur les politiques publiques en matière de saine alimentation

Offert par l’axe Politiques publiques et santé des populations et l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF) de l’Université Laval.

Date limite de soumission: lundi 4 avril 2022

Consulter la description complète de l’appel en cliquant ici.

La recherche en santé des populations vise à identifier, comprendre et agir sur les déterminants sociaux de la santé afin d’orienter les interventions de santé publique et éclairer les politiques publiques dans le but de participer à l’amélioration de la santé des populations. La mission du RRSPQ est de soutenir le développement de la capacité de recherche en santé des populations au Québec. Quant à l’INAF, il s’agit du plus important regroupement de chercheurs au Canada à se consacrer entièrement aux aliments et aux interactions complexes entre leurs composantes, la nutrition et la santé. Les collaborations interdisciplinaires, interinstitutionnelles et intersectorielles, essentielles à la compréhension des problèmes de santé contemporains, sont privilégiées.

But du concours

Le RRSPQ reconnaît l’importance de contribuer à aider les jeunes chercheuses et chercheurs à acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour accroître leur indépendance et bâtir un profil de recherche performant. Dans ce but, l’axe Politiques publiques et santé des populations (PPSP), en collaboration avec l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF), offre deux bourses de stages de recherche pour des projets liés à la santé des populations et aux politiques publiques, en particulier aux politiques publiques en matière de saine alimentation.

1. Évaluation de l’impact des politiques en matière d’environnement alimentaire au Canada
L’environnement alimentaire est défini comme étant l’ensemble des composantes socioéconomiques, physiques, politiques, et socioculturelle qui influencent les choix alimentaires, et joue un rôle important dans l’adoption et le maintien d’une saine alimentation. Les politiques alimentaires façonnent l’environnement alimentaire, en changeant l’accessibilité, la disponibilité, le prix ou la promotion des produit plus sains ou malsains. Au Canada, la Stratégie en matière de saine alimentation de Santé Canada a mis en oeuvre ou proposé une variété de politiques (p.ex., restriction sur le marketing alimentaire destinés aux enfants, étiquetage sur le devant des emballages, mise à jour du Guide alimentaire canadien) qui pourraient influencer positivement l’environnement alimentaire. Le projet de stage consiste à analyser des données quantitatives déjà collectées dans le cadre de deux projets de recherche (INFORMAS Canada et International Food Policy Study), incluant des données sur la composition des aliments, l’étiquetage des aliments, la publicité des aliments, l’approvisionnement alimentaire dans le secteur public ou les préférences des consommateurs. L’objectif sera d’explorer différentes questions sur l’impact des politiques publiques sur les transformations de l’environnement alimentaire ou leur impact sur les comportements des consommateurs. Compétences spécifiques attendues : être familier avec les méthodes quantitatives (SAS, SPSS, R) et intérêt démontré pour l’analyse des politiques publiques.

Responsable du stage: Lana Vanderlee Université Laval, École de Nutrition et Centre NUTRISS (Nutrition, santé et société), Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels.

2. Saine alimentation et politiques publiques : disponibilité et accès aux légumes au Québec
Le Guide alimentaire canadien recommande de manger des fruits et des légumes en abondance. Pourtant, une large portion de la population n’en mange pas suffisamment quotidiennement, notamment en raison d’une offre insuffisante proche du lieu de résidence ou de coûts trop élevés. La disponibilité et l’accès aux fruits et légumes dépendent à la fois de politiques économiques (p.ex. appui au développement du secteur maraîcher québécois, règles de commerce), sociales (p.ex. soutien aux revenus des ménages vulnérables) et de santé publique (p.ex. initiatives locales alimentaires). Généralement, ces politiques dépendent de ministères différents et les liens de cohérence entre elles sont partiels et ne visent pas toujours spécifiquement des objectifs liés à la saine alimentation. Dans ce contexte, ce projet de stage s’intéresse à la disponibilité et à l’accès aux légumes en quantité et en qualité adéquates pour la population du Québec. L’objectif est de mieux comprendre comment les politiques publiques peuvent y contribuer et comment assurer la cohérence entre les différentes politiques publiques concernées. Les principales méthodes utilisées seront qualitatives, prévoiront des consultations avec les acteurs terrain, de l’analyse de contenu et une approche comparative avec des politiques d’autres pays. Compétences spécifiques attendues : être familier avec la recherche qualitative et intérêt démontré pour l’analyse des politiques publiques.

Responsable du stage: Marie-Ève Gaboury-Bonhomme Université Laval, Département d’économie agroalimentaire et des sciences de la consommation, et Centre NUTRISS (Nutrition, santé et société), Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels

Bourse et durée du stage

Nous pouvons offrir deux bourses de stage d’un montant maximal de 5000$ au niveau maîtrise ou de 8000$ au niveau doctorat, ajusté en fonction de la durée du stage. Le RRSPQ procèdera à l’octroi des bourses.

Le stage se déroulera à l’été 2022. Il sera d’une durée de 12 à 16 semaines à temps plein (30 heures/semaine).

Début : mai ou juin 2022

Lieu de stage : à déterminer*
*conditionnel aux capacités de respect des consignes de santé publique liées à la COVID-19

Éligibilité

  • Seuls les membres « Étudiants » du Réseau inscrit à un programme de maîtrise ou de doctorat peuvent soumettre leur candidature. Dans le cadre de ce concours, l’adhésion des étudiants au RRSPQ est non-conditionnelle à l’adhésion de leur directeur ou directrice de recherche à titre de membre régulier du réseau.
  • Être inscrit.e à temps plein dans un programme de maîtrise ou de doctorat d’une université québécoise;
  • La ou le candidat.e doit être en mesure de produire un livrable dont le contenu sera défini avec la responsable du stage ;
  • Pour éviter tout conflit d’intérêt et assurer une sélection équitable, les étudiant.e.s ne doivent pas être déjà supervisé.es par la responsable du stage qu’ils.elles demandent;
  • Un membre « Étudiant » du RRSPQ peut déposer des soumissions à différents concours annuels du Réseau. Toutefois, un étudiant à la maîtrise ne pourra bénéficier d’un support financier de plus de $5,000 par an, et un étudiant au doctorat de plus de $10,000 par an.

Dossier de candidature

  1. Joindre un court CV (3 pages maximum) ;
  2. Joindre une lettre de motivation précisant le projet de stage qui vous intéresse et qui devra mettre en avant les éléments suivants :
    – Votre intérêt pour un stage de recherche lié à la santé des populations et aux politiques publiques, en particulier aux politiques publiques en matière de saine alimentation ;
    – Votre expérience en méthodes quantitatives (SAS, SPSS, R) ou en méthodes qualitatives selon le projet choisi;
    – Le(s) politique(s) qui vous intéressent;
    – Expérience en matière de rédaction académique;
    – Votre autonomie;
    – Expérience pertinente liées à l’analyses des politiques.
  3. Joindre un relevé de notes récent (une copie suffit).
  4. Joindre une preuve d’affiliation et d’inscription à l’Université d’attache (une copie suffit)

Soumission des candidatures

Les candidatures doivent être soumises en un seul fichier attaché (Microsoft Word ou PDF) par courrier électronique en mentionnant en objet « Concours Stage PPSP/INAF 2022 » au plus tard le lundi 4 avril 2022 à l’adresse suivante : [email protected]

Processus et critères d’évaluation

Le RRSPQ procèdera à l’évaluation des candidatures. L’évaluation des candidatures tiendra compte des éléments suivants :

  • Qualité du dossier universitaire
  • Pertinence du projet de stage pour la santé des populations et les politiques publiques en matière de saine alimentation ;
  • Expérience en méthodes quantitatives (SAS, SPSS, R) ou en méthodes qualitatives selon le projet choisi.

Engagements

  • La personne récipiendaire devra produire un rapport final dont les critères seront déterminés avec le.la superviseur.e, dans les 30 jours suivant la fin du stage.
  • Le soutien du RRSPQ, de l’axe Politiques publiques et santé des populations (PPSP) et de l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF) devra être mentionné dans le rapport final ou toute autre communication liée au projet.
  • La personne récipiendaire et l’équipe de recherche seront invités à présenter les résultats du projet lors d’une activité du réseau (webinaire, court texte ou vidéo sur le site du Réseau).

Pour tout autre renseignement, veuillez communiquer avec Maël Permal, coordonnatrice de l’axe Politiques publiques et santé des populations, à l’adresse suivante : [email protected]