Concours de soutien à une initiative structurante

Initiative structurante – Utiliser les connaissances issues de l’évaluation de politiques pour formuler de meilleures politiques en matière de saine alimentation

Offert par l’axe Politiques publiques et santé des populations et l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF)

Date limite de soumission: 30 novembre 2021

Montant: 20 000$

Consulter la description complète de l’appel en cliquant ici

La recherche en santé des populations vise à identifier, comprendre et agir sur les déterminants sociaux de la santé afin d’orienter les interventions de santé publique et éclairer les politiques publiques dans le but de participer à l’amélioration de la santé des populations. La mission du RRSPQ est de soutenir le développement de la capacité de recherche en santé des populations au Québec. Quant à l’INAF, il s’agit du plus important regroupement de chercheurs au Canada à se consacrer entièrement aux aliments et aux interactions complexes entre leurs composantes, la nutrition et la santé. Les collaborations interdisciplinaires, interinstitutionnelles et intersectorielles, essentielles à la compréhension des problèmes de santé contemporains, sont privilégiées. 

But du concours 

Conformément à cette mission, le but de ce concours est de permettre à des chercheuses et chercheurs de différents sites et secteurs, d’initier un projet de recherche structurant sur la problématique de l’utilisation des connaissances en évaluation de politiques publiques pour formuler de meilleures politiques en matière de saine alimentation. Les projets qui associent des utilisateurs de connaissances provenant d’administrations fédérales, provinciales, régionales ou municipales ou d’organismes communautaires seront privilégiés.    

Les politiques portant sur la saine alimentation, telles que la Stratégie en matière de saine alimentation de Santé Canada, la Politique gouvernementale de prévention en santé au Québec ou différentes politiques municipales, relèvent de la responsabilité de différents paliers de gouvernements et mobilisent des acteurs de plusieurs secteurs et organismes. Des connaissances peuvent être produites lors de l’évaluation de certaines de ces politiques et pourraient être utiles aux acteurs concernés afin d’élaborer, d’améliorer et de mettre en œuvre de meilleures politiques publiques en matière de saine alimentation. L’accès à ces connaissances de même que les capacités d’évaluation en elles-mêmes sont toutefois limitées. Améliorer cet accès permettrait de ne pas dupliquer des évaluations existantes, de mieux arrimer la pratique aux connaissances acquises et d’assurer l’utilité de la recherche pour les besoins de la pratique. 

Dans ce contexte, l’axe Politiques publiques et santé des populations (PPSP) en collaboration avec l’INAF entendent ainsi soutenir une initiative structurante (IS) afin de renforcer une éventuelle soumission à un concours de financement externe. Chaque projet doit permettre de tester des questions ou des méthodes originales portant sur la thématique de l’utilisation des connaissances issues de recherches évaluatives pour orienter la pratique et les politiques publiques en matière de saine alimentation. Ces aspects doivent être clairement démontrés lors de la rédaction du projet. Les initiatives structurantes proposées peuvent viser, par exemple, la constitution d’une plateforme de diffusion des évaluations existantes sur les politiques liées à la saine alimentation, ou à tester l’utilisation de résultats cumulés de différentes évaluations lors du processus d’élaboration d’une politique portant sur la saine alimentation. Le soutien octroyé ne vise pas à financer l’évaluation d’une politique ou d’un programme en matière de saine alimentation. L’équipe de recherche doit démontrer le rôle structurant du projet, par exemple en regroupant des chercheurs, des équipes de recherche ou des utilisateurs de connaissances de différentes institutions, disciplines ou secteurs d’intervention autour d’un même questionnement scientifique. Les collaborations entre les axes du RRSPQ, l’INAF et d’autres organismes impliqués seront considérées positivement. 

Initiative structurante – Les effets des actions de politiques publiques et de leur mise en œuvre sur les inégalités sociales de santé chez les jeunes

Offert par l’axe Politiques publiques et santé des populations et l’axe Inégalités sociales de santé et équité

Date limite de soumission: 30 novembre 2021

Montant: 20 000$

Consulter la description complète de l’appel en cliquant ici.

La recherche en santé des populations vise à identifier, comprendre et agir sur les déterminants sociaux de la santé afin d’orienter les interventions de santé publique et éclairer les politiques publiques dans le but de participer à l’amélioration de la santé des populations. La mission du RRSPQ est de soutenir le développement de la capacité de recherche en santé des populations au Québec. Les collaborations interdisciplinaires, interinstitutionnelles et intersectorielles, essentielles à la compréhension des problèmes de santé contemporains, sont privilégiées. 

But du concours 

Conformément à cette mission, le but de ce concours est de permettre à des chercheuses et chercheurs de différents sites et secteurs au Québec de développer un projet de recherche structurant sur la problématique de la mise en œuvre de diverses actions de politiques publiques qui concernent les jeunes et des effets de ces actions sur l’accroissement, le maintien ou la réduction des inégalités sociales de santé des jeunes. Les projets intégrant une perspective comparative, entre actions de politiques publiques, entre groupes de jeunes selon une approche intersectionnelle (jeunes blancs, racisés ou autochtones par exemple) ou entre territoires, seront privilégiés. Les équipes de recherche sont libres de délimiter la catégorie « jeunes » selon les âges pertinents pour leur sujet. Ces choix devront être justifiés. 

Des actions de politiques publiques aussi diverses que les allocations familiales, le transport scolaire, le loisir urbain ou la disponibilité de services de santé mentale peuvent avoir des impacts sur la santé et le bien-être des jeunes. Les politiques publiques dont ces actions relèvent sont sous la responsabilité de différentes administrations fédérales, provinciales ou municipales dont les missions premières ne concernent généralement pas les jeunes spécifiquement. Elles peuvent aussi impliquer différents acteurs non gouvernementaux, tels que des associations sportives ou des organismes communautaires. Quelles sont donc les effets de ces actions sur les inégalités sociales de santé des jeunes? Les conditions de leur mise en œuvre ont-elles une influence sur les effets qu’elles produisent? Un même type d’action, mis en œuvre différemment d’un endroit à l’autre, peut-il avoir des effets différenciés sur les inégalités sociales de santé des jeunes? Quelles actions semblent avoir le plus grand impact sur la réduction des inégalités sociales de santé chez les jeunes? Le contexte de la pandémie de COVID-19 a-t-il influencé la mise en œuvre de ces actions, comment et avec quels effets sur la santé des jeunes?  

Dans ce contexte, les axes Politiques publiques et santé des populations (PPSP) et Inégalités sociales de santé et équité (ISSE) du RRSPQ entendent soutenir une initiative structurante afin de favoriser l’obtention de subventions externes auprès d’organismes subventionnaires. Chaque projet doit permettre de tester des questions ou des méthodes originales portant sur la thématique de la mise en œuvre et des effets d’actions de politiques publiques (sociales, d’éducation, de loisir, ou autres) sur les inégalités sociales de santé, l’équité et le bien-être des jeunes. Ces aspects doivent être clairement démontrés lors de la rédaction du projet. L’équipe de recherche doit expliquer le rôle structurant du projet, par exemple en regroupant des chercheuses, chercheurs, des équipes de recherche ou des utilisatrices, utilisateurs de connaissances de différentes institutions, disciplines ou secteurs d’intervention autour d’un même questionnement scientifique. Les collaborations entre les axes du RRSPQ et d’autres organismes impliqués seront considérées positivement. 

Initiative structurante – Quelle gouvernance pour renforcer la capacité d’action et la légitimité de la santé publique ?

Offert par l’axe Politiques publiques et santé des populations

Date limite de soumission: 30 novembre 2021

Montant: 15 000$

Consulter la description complète de l’appel en cliquant ici.

La recherche en santé des populations vise à identifier, comprendre et agir sur les déterminants sociaux de la santé afin d’orienter les interventions de santé publique et éclairer les politiques publiques dans le but de participer à l’amélioration de la santé des populations. La mission du RRSPQ est de soutenir le développement de la capacité de recherche en santé des populations au Québec. Les collaborations interdisciplinaires, interinstitutionnelles et intersectorielles, essentielles à la compréhension des problèmes de santé contemporains, sont privilégiées.

But du concours

Conformément à cette mission, le but de ce concours est de permettre à des chercheuses et chercheurs de différents sites et secteurs au Québec de développer un projet de recherche structurant sur la problématique de la gouvernance de la santé publique, en particulier à la mise en œuvre et aux effets des caractéristiques de la gouvernance sur la capacité d’action et la légitimité de la santé publique. Les projets intégrant une perspective comparative, entre fonctions de la gouvernance de la santé publique ou entre cas, seront privilégiés.

La pandémie a mis en évidence l’importance des missions de protection et de prévention pour la santé publique, mais aussi celle de l’action sur des conditions de vie qui ne relèvent pas directement des compétences des institutions de santé publique pour réduire les inégalités sociales de santé. Pour parvenir à exercer ces missions, la santé publique doit s’appuyer sur une gouvernance réactive et souple, tant à l’intérieur des institutions de santé publique que dans leurs interactions avec d’autres administrations, secteurs ou organismes qui peuvent intervenir sur des déterminants de la santé. Cet appel s’intéresse aux caractéristiques de la gouvernance de la santé publique et à leurs effets sur la capacité d’action et la légitimité de la santé publique. Quelles caractéristiques de la gouvernance organisationnelle (dans le fonctionnement des institutions de santé publique), de la gouvernance verticale (entre paliers de gouvernement) et de la gouvernance intersectorielle (en interaction avec les autres secteurs d’action publique) favorisent ou entravent la capacité d’action et la légitimité des institutions de santé publique?

Les propositions de projets pourront porter sur différentes fonctions de la gouvernance de la santé publique, sur des fonctions de gouvernance non spécifiques à la santé publique, mais qui ont des conséquences pour son action, sur les dimensions verticale et intersectorielle de la gouvernance et pour la santé publique.

Dans ce contexte, l’axe Politiques publiques et santé des populations (PPSP) du RRSPQ entend soutenir une initiative structurante afin de favoriser l’obtention de subventions externes auprès d’organismes subventionnaires. Chaque projet doit permettre de tester des questions ou des méthodes originales portant sur la thématique de la gouvernance de la santé publique, de sa mise en œuvre et de ses effets sur la capacité d’action et la légitimité de la santé publique. Ces aspects doivent être clairement démontrés lors de la rédaction du projet. L’équipe de recherche doit expliquer le rôle structurant du projet, par exemple en regroupant des chercheuses, chercheurs, des équipes de recherche ou des utilisatrices, utilisateurs de connaissances de différentes institutions, disciplines ou secteurs d’intervention autour d’un même questionnement scientifique. Les collaborations entre les axes du RRSPQ et d’autres organismes impliqués seront considérées positivement.

Pour télécharger les formulaires de soumission

Pour plus d’informations, consultez Maël Permal, coordonnatrice de l’axe PPSP, à l’adresse suivante: [email protected]