Visionnez le webinaire : Collaborer pour réduire la consommation des boissons sucrées. Évaluation de la mise en œuvre du Plan d’action pour réduire la consommation de boissons sucrées et promouvoir l’eau (PABSE)

Date: Le webinaire a eu lieu le mercredi 22 septembre 2021

Visionnez le webinaire en cliquant ici.

Accédez à la présentation en format pdf en cliquant ici.

Résumé

Au Québec, la consommation de boissons sucrées constitue une source importante de sucres ajoutés à la diète générant plusieurs problèmes de santé tels que la prise pondérale, le développement des maladies chroniques et le développement des caries dentaires. La consommation de boissons sucrées est considérée comme un problème de santé publique au Québec. C’est pourquoi le ministère de la Santé et des Services sociaux a publié en mars 2019 un Plan d’action pour réduire la consommation de boissons sucrées et promouvoir l’eau (PABSE). L’objectif du plan d’action est d’agir sur un ensemble de déterminants à l’échelle de l’individu, de la famille et de l’environnement, favorables à la santé de la population. La mise en œuvre du plan d’action est principalement pilotée par les équipes de Directions de santé publique (DSP), et cela, dans les différentes régions du Québec. Ces dernières doivent mobiliser les différents acteurs dans les milieux concernés : membres des commissions scolaires, responsables des services de garde, élus municipaux, coordonnateurs des Tables intersectorielles régionales sur les saines habitudes de vie (TIR-SHV), concessionnaires des arénas ou cafétérias scolaires, etc. Dès lors, la réussite de la mise en œuvre du plan d’action dépend en grande partie des relations et des collaborations intersectorielles. Ce webinaire a présenté les résultats de l’évaluation de la mise en œuvre du PABSE et ouvert la discussion sur le rôle des municipalités dans la création d’environnements favorables aux saines habitudes de vie.

Conférencière

Maryline Vivion est anthropologue de la santé à l’Institut national de santé publique à Québec et professeure associée au département de médecine sociale et préventive de l’université Laval. Après avoir complété son doctorat qui visait à explorer les liens entre l’usage d’Internet et les décisions de vaccination, elle a rejoint en 2019 l’équipe en évaluation. Spécialiste des recherches qualitatives, ses intérêts de recherche sont les enjeux liés à l’infodémie et la désinformation.

Animatrice

Carole Clavier, département de science politique à l’UQAM et responsable de l’axe Politiques publiques et santé des populations du RRSPQ.

Pour aller plus loin:

  • Falbe, J., Grummon, A. H., Rojas, N., Ryan-Ibarra, S., Silver, L. D., & Madsen, K. A. (2020). Implementation of the First US Sugar-Sweetened Beverage Tax in Berkeley, CA, 2015–2019. American Journal of Public Health, 110(9), 1429‑1437. http://doi.org/10.2105/ajph.2020.305795
  • Krieger, J., Magee, K., Hennings, T., Schoof, J., & Madsen, K. A. (2021). How sugar-sweetened beverage tax revenues are being used in the United States. Preventive Medicine Reports, 23, 101388. http://doi.org/10.1016/j.pmedr.2021.101388
  • Le Bodo, Y., Paquette, M-C., de Walls, P. (2016). Est-il pertinent de taxer les boissons sucrées au Canada? Messages clés issus d’une analyse exhaustive. Type. Québec, Plateforme d’évaluation en prévention de l’obésité, 1-4http://bel.uqtr.ca/id/eprint/3354/

Pour information, communiquez avec Maël Permal : [email protected]